10-13


CULTURE ET SOCIÉTÉ
L'usage d'antidépresseurs est-il en train de devenir
une nouvelle façon de vivre ?
Jean-Sébastien Marsan Journaliste indépendant (jsm@mlink.net) « Et ce que je comprends encore le moins de tout, (.) c'est pourquoi vous ne prenez pas de soma quand il vous vient vos idées épouvantables. Vous les oublieriez totalement. Et, au lieu de vous sentir misérable, vous seriez plein de gaieté. Oui, tellement plein de gaieté!. » (Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, 1932) RÉSEAU / AUTOMNE 2004



L'Organisation mondiale de la santé Dix-sept ans après l'apparition du Prozac, la consommationd'antidépresseurs est hors de prédit que la dépression deviendra Le premier consommateur mondial la principale source d'incapacité demeure la France. En 2002, les anti-dépresseurs représentaient 25 % des dans les pays développés d'ici 2020.
dépenses de l'assurance-maladie(RAMQ). Environ le quart des Français sifs. Aujourd'hui, l'Organisation mon- diagnostic de dépression est posé consomme des psychotropes, au diale de la santé prédit que la dépres- lors que le sujet est incapable de premier chef des anxiolytiques, suivis sion deviendra la principale source fonctionner normalement depuis au d'incapacité dans les pays développés moins deux semaines.
d'ici 2020. Sommes-nous en présence Pour Marcelo Otero, professeur au
Québec est la province d'une épidémie ? Département de sociologie de l'Uni- qui en consomme le Les symptômes de « l'humeur dépres- versité du Québec à Montréal (UQAM) plus. Et plus on est âgé, sive » sont formalisés dans le fameux et titulaire d'un post-doctorat du plus on en consomme; DSM-IV, le manuel diagnostique et Centre de Recherches Psychotropes, les femmes plus que statistique de l'American Psychiatric Santé Mentale, Société (Université René les hommes », observe Association, la bible des professionnels Descartes Paris V), la dépression n'est Guilhème Pérodeau, psychologue
de la santé mentale. Des symptômes pas une maladie, sauf pour une mino- et professeure au Département de plutôt vagues : irritabilité, insomnie, rité de cas relevant de la psychiatrie.
psychoéducation et de psychologie de perte d'appétit, grande fatigue, perte « La dépression se rapproche tellement l'Université du Québec en Outaouais d'intérêt et de plaisir, culpabilité, idées de la normalité, dit-il. C'est ce qui suicidaires, etc. Généralement, un explique son succès. » En effet, le nombre d'ordonnances remboursées par l'assurance médica- Zoom sur les antidépresseurs
ments a plus que doublé en cinq ans,passant de 1 692 million en 1998 à • Membres de la famille des psychotropes, les premiers médicaments 3 796 millions en 2003, selon la Régie antidépresseurs voient le jour en 1957. Ils augmentent le taux de sérotonine, de l'assurance-maladie du Québec.
de noradrénaline ou de dopamine, trois neurotransmetteurs (substances L'an dernier, les femmes de 45 ans et qui transmettent l'influx nerveux d'un neurone à l'autre) régulateurs de plus ont obtenu 54 % des prescriptions (sans compter celles qui sont rembour- • Un antidépresseur met de trois à quatre semaines avant d'agir. Généra- sées par les assurances privées).
lement prescrit pendant environ un an, son efficacité varie d'un individu La dépression est aujourd'hui la à l'autre. Les effets secondaires (bouche sèche, insomnie, nausées, vomis- deuxième cause de consultation d'un sements, diarrhées, troubles de la sexualité) s'estompent à la longue. Dans médecin, derrière l'hypertension arté- certains cas de dépressions chroniques, le médicament est prescrit à vie.
rielle. La majorité des consultations se Interrompre brusquement le traitement peut provoquer des symptômes concluent par la prescription d'un de sevrage très éprouvants.
antidépresseur. Le phénomène, dupoint de vue anthropologique est • En 1986, le lancement du chlorhydrate de fluoxétine (Prozac), à l'action fascinant. Qu'un tel pourcentage de plus ciblée, engendre un phénomène de société: la dépendance à la « pilule la population soit sous l'effet d'une du bonheur ».
substance puissante pour fonctionner, • La nouvelle génération d'antidépresseurs (Praxil, Celexa, etc.) est encore parle des valeurs des sociétés où nous plus sélective et performante, avec moins d'effets secondaires. Santé Canada n'a cependant pas approuvé ces médicaments pour les moinsde 18 ans, car ils sont soupçonnés d'entraîner chez les jeunes des Le succès social
changements de l'humeur pouvant dégénérer en tentatives de suicide de la dépression
et agressions sur autrui. Santé Canada met aussi en garde contre l'uti- La dépression est un phénomène étu- lisation de certains antidépresseurs (Prozac, Praxil, Effexor, entre autres) dié depuis l'Antiquité, mais encore mal pendant la grossesse.
cerné. Rien ne prouve qu'il y a plus dedépressions aujourd'hui que jadis. Il y • L'exercice physique serait aussi efficace que les antidé- a 50 ans, la dépression intéressait peu presseurs pour le traitement d'une dépression lé- les compagnies pharmaceutiques, gère, selon des études scientifiques.
faute d'un marché, et peu de gens sequalifiaient publiquement de dépres- RÉSEAU / AUTOMNE 2004



Efficaces dans certains cas, ces mé- prescriptions d'antidépresseurs, rien dicaments ne fonctionnent pas à d'autre. Les médecins appliquent trop grande échelle. Autrement, la dépres- souvent les critères du DSM IV de façon sion aurait disparu depuis longtemps ! « aveugle », dit-il.
« Plus on met au point des traitements « La seule information sur les antidé- que l'on dit performants, plus il y a de presseurs que reçoivent les médecins malades, souligne Marcelo Otero. En provient de leurs séminaires et voya- fait, les gens deviennent des consom- ges payés à Hawaii ou en Europe par mateurs chroniques. Le problème n'est des compagnies pharmaceutiques », pas celui qu'on désigne comme un affirme Robert Letendre.
problème de santé mentale, il y a autre Nicole Ouellet, professeure au
chose. Pendant ce temps-là, les com- Module des sciences de la santé de pagnies pharmaceutiques font beau- l'Université du Québec à Rimouski Marcelo Otero, professeur au
coup d'argent. » (UQAR), signale que les antidépresseurs Département de sociologie de
peuvent contribuer au l'Université du Québec à Montréal
mieux-être de patients « Dans les brochures des compagnies Entre 70 et 75 % des antidépresseurs très éprouvés, dans pharmaceutiques que vous trouverez sont prescrits par des médecins omni- certains cas les éloi- dans les cabinets des médecins, vous praticiens, lors de (trop) brèves con- gner du suicide.
pourrez lire les neuf critères du DSM- sultations. Beaucoup moins nombreux, « Si une personne ne IV pour définir la dépression, poursuit les psychiatres ne peuvent répondre à se sent pas bien et est Marcelo Otero. Vous allez vous iden- la demande. Les psychologues ne sont incapable de fonction- tifier tout de suite, tout le monde peut généralement pas remboursés par la ner en société, l'antidépresseur peut être être dépressif ! » RAMQ, ce qui les éloigne des services prescrit avec autre chose; je pense aux Le professeur souligne une contra- de première ligne.
divers types de psychothérapies. Mais diction : « On ne sait pas ce qu'on guérit, Professeur au Département de psy- la personne doit faire un travail sur elle- mais on le fait avec des antidépresseurs.
chologie de l'UQAM, Robert Letendre
même. Si elle ne le fait pas, l'antidé- Ce qui nous amène presque à dire que est aussi psychologue et psychanalyste.
presseur ne le fera pas à sa place, il ne la dépression, c'est ce que les antidé- Dans sa pratique, il rencontre réguliè- réglera pas ses problèmes à long terme presseurs guérissent ».
rement des patients ayant exigé des et il peut devenir une béquille pendanttrès longtemps. » L'envers de la norme
La nouvelle alchimie du cerveau
Le Québec, une société en dépression? et les questions éthiques
« Non, pas plus qu'avant, répond NicoleOuellet. Le Québec est une société de Les neurotransmetteurs sont des molécules qui assurent la communica- tion entre les neurones. Avec les nouvelles avancées pharmacologiques, consommation : il faut résoudre les on peut augmenter ou diminuer ces communications. Et par ce fait, on peut problèmes rapidement et une pilule est transformer nos humeurs, nos rêves, nos états d'âme, notre capacité efficace assez rapidement. Un antidé- d'apprentissage et d'attention. Avec l'arrivée des sécréteurs de sérotonine, presseur ne rend pas performant, mais nous sommes devenus de grands alchimistes du cerveau et de nos émotions.
il permet de fonctionner normale- Où tirer la ligne entre notre besoin d'immédiateté et les nécessités du cheminement de vie? Est-ce que ces prises de médicaments peuvent affecter On vit dans une société très norma- à la longue notre conscience? lisatrice, affirme Guilhème Pérodeau.
La norme, c'est être beau, jeune, en Et à quoi ressemblerait une société complètement sous Prozac? Devien- santé. Autrement, on est déficient. Ainsi, drions-nous sous l'effet de ces substances éminemment contrôlables des adolescents en peine d'amour, des politiquement et insensibles à la misère du monde? Ou encore : pourquoi femmes ménopausées et des person- pas? Pourquoi s'en priver? Lors de l'apparition de ces substances, ces nes âgées que la perte d'autonomie questions ont été posées. Quinze ans plus tard, nous n'avons pas encore rend anxieuses carburent aux antidé- les réponses.
presseurs, déplore la psychologue. » Quelques-unes de ces questions seront explorées lors du 5e forum de l'Acfas Pour Marcelo Otero, plusieurs chan- pour les jeunes, dans le cadre de Science et Société, qui aura lieu au cégep gements sociaux et culturels contri- Montmorency de Laval les 5, 6 et 7 novembre 2004. Consultez le site Web : buent à une société Prozac : démo- www.acfas.ca et cliquez sur « science et société » puis « ateliers » pour avoir cratisation de la souffrance psychique de plus amples informations.
(qui n'est plus l'apanage de bourgeoisconfiant leurs névroses aux disciples RÉSEAU / AUTOMNE 2004


y a une psycho-logisation des normes La seule information sociales. Les médicaments sont uneréponse naturelle à ce type de logi- sur les antidépresseurs que reçoivent les La médication peut priver d'expé- riences psychologiques importantes, de médecins provient rites de passage, d'épreuves sur le chemin de la maturité. « Un deuil, lamort d'un proche qu'on a aimé, c'est quelque chose qui peut durer desannées, explique Nicole Ouellet. Si on directs de Freud), revendication de ne fait jamais cet apprentissage-là, ça droits par les groupes minoritaires, ne nous outille pas. » déclin des institutions (notamment du « Par exemple, les taux de divorce ont trio Famille-Église-État), exigences presque triplé depuis une trentaine d'an- accrues d'autonomie et d'individua- nées, dit Marcel Otero. Ces gens souf- frent, mais ils souffrent beaucoup moins « D'ailleurs, aujourd'hui on ne parle aujourd'hui car l'expérience du divorce plus de maladie mentale, mais de santé commence à être banalisée. L'exigence mentale, précise Marcelo Otero. Avec sociale, de nos jours, c'est de ne pas le passage de la maladie à la santé s'engager, de ne pas s'investir dans une mentale, toute expérience de notre relation ou dans des expériences qui ne pense que quelque chose va nous faire vie peut être l'objet d'une interven- seraient pas durables. De toute façon, mal, soit on se désinvestit, soit on prend tion ou d'un accompagnement psy- un mariage sur deux va tomber à l'eau, un médicament.
chologique : mariage, divorce, nais- alors il ne faut pas idéaliser la chose.
Il y a une vingtaine d'années, se sance d'un enfant, études, travail, etc.
Donc on nous demande tout le temps souvient Robert Letendre, il n'était pas À l'UQAM, il y a un service d'orienta- de gérer l'incertitude. Et pour gérer l'in- mal vu de consacrer quelques mois à tion psychologique pour les étudiants, certitude, il ne faut pas rester accroché une thérapie pour résoudre un pro- il y en a aussi dans les entreprises, à la souffrance, c'est une expérience qui blème d'adaptation (rupture amou- dans les équipes sportives, partout. Il est socialement disqualifiée. Dès qu'on reuse, deuil, etc.). Aujourd'hui, lespatients exigent une " réparation im-médiate ", observe-t-il. » Ados en dépression : que faire ?
Chez les adolescents et les enfants américains de moins de 18 ans, le la vapeur ?
recours aux antidépresseurs a augmenté de 49 % entre 1998 et 2002, D'abord, s'informer ailleurs que dans les d'après une étude publiée en avril 2004 par le British American Journal.
brochures publicitaires des compagnies On y révèle que les résultats des recherches faites sur les médicaments pharmaceutiques qui traînent dans les exagéraient l'effet des antidépresseurs chez les enfants et les adolescents, cabinets des médecins. Santé Canada et sous-estimaient les thérapies verbales. Les Anglais ont interdit ces drogues met la population en garde contre les pour les jeunes à l'exception du Prozac.
effets secondaires de certains antidé- La US Food and Drug Administration a demandé de mentionner sur les presseurs. Le pharmacien le plus près de publicités à l'intention des médecins d'être prudents dans l'administration chez vous demeure le meilleur conseiller de ces drogues, puisqu'une des hypothèses (non encore vérifiée) est que sur les effets d'un médicament. Quel- les antidépresseurs pouvaient entraîner des pensées suicidaires chez les jeunes.
ques professionnels font preuve d'une Jusqu'à maintenant, le Canada interdit le Prozac pour les moins de 18 ans.
approche humaniste, tel le psychiatrefrançais Édouard Zarifian (auteur de Par ailleurs, les psychiatres américains qui traitent avec une médication Les jardiniers de la folie, Des paradis les dépressions profondes d'ados disent avoir sauvé de nombreuses vies pleins la tête, La force de guérir).
(John March, un psychiatre rattaché à la Duke University est un de ceux-ci).
Ensuite, ralentir. La simplicité volon- Selon les statistiques de l'organisme fédéral américain Centers for Disease taire (popularisée par un ouvrage du Control and Depression, situé à Atlanta, les suicides chez les jeunes même nom du médecin québécois (10 à 19 ans) ont chuté de 25 % depuis l'avènement des antidépresseurs Serge Mongeau), le Slow Movement pour adolescents.
et autres philosophies sociales propo- Source : Paul Raeburn : Acquainted with the night : A parent's quest to understand depression and sent de nous ramener au centre de nos bipolar disorder décisions, de nos vies. Et de refuser lamédicalisation du moindre souci.
RÉSEAU / AUTOMNE 2004

Source: http://www.uquebec.ca/mag/mag2004_10/cult2004_10.pdf

Hepatitis c

Hepatitis C Treatment in 2016 Amanda Noska, MD, MPH Providence VAMC & The Miriam Hospital & Immunology Center • I have no financial disclosures.• I will be referencing trade names in addition to generic today for ease of understanding and education purposes. Learning Objectives Pharmacists• Discuss the epidemiology and immunology of hepatitis C in the

bkeesti.ee

User manual v1.2EWK2 compatible with: • ESIM264 v7.14.00 and up + EWT1 v16.18 and up. • ESIM364 v02.04.10 and up. • EPIR2 v01.01.08 and up. • EPIR3 all versions EWK2A compatible with: • ESIM364 v02.10.03 and up. • EPIR2 v01.02.00 and up. • EPIR3 v01.03.00 and up. Main features:• Alarm system arming & disarming;